La France retrouve médusée le tragique, qui si souvent de façon différente a frappé notre pays dans son Histoire. Les 130 morts de Paris, les blessés innombrables, les Parisiens bouleversés nous rappellent que les mots ont un sens, et d’abord le mot « guerre ».

Le Président Hollande a déclaré la guerre au terrorisme islamique après l’attentat criminel contre la rédaction de Charly Hebdo et il a eu raison, la guerre c’est l’offensive et il faut s’interroger sur l’effet à moyen et long terme des frappes aériennes que nous menons en Syrie, en Irak, au Mali. Mais la guerre dans une société mondialisée, c’est aussi la protection de nos compatriotes. La France ne risque pas l’invasion. Les Français risquent d’une façon parfaitement aléatoire d’être des victimes.

Pis encore, c’est la cohésion Française qui pourrait être menacée si nous manquions de sang-froid. Ce que veulent les terroristes c’est bien frapper pour diviser, et monter les uns contre les autres les Français, différencier et bientôt opposer selon leurs origines.

Plus »